Accueil > Tourisme > Patrimoine > Chapelle St Thégonnec  
 
  Tourisme  

Votre mairie
Nouveau bulletin municipal
S'installer à Guerlesquin
Tourisme
 
Patrimoine
 
Visites et loisirs
 
Hébergements et restauration
 
Office de tourisme
 
Guerlesquin en images
 
Les marchés animés
Vie associative et culturelle
Vie sociale et économique
Démarches administratives
Liens

 


Les manifestations
et actualités de l'année,
cliquer sur les dates pour obtenir plus d'informations


AOûT 2017
L M M J V S D

|   | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |
| 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 |
| 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 |
| 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 |
| 28 | 29 | 30 | 31 |  

Mois précédent TOUT LE MOIS Mois suivant

  La chapelle Saint Thégonnec


L’histoire du St Thégonnec est peu connue, il est considéré comme le Saint Roch du pays et invoqué pour préserver des épidémies. Dans les litanies de Saint Vougay, il est mentionné à côté de Saint Ener. La statue du saint est actuellement à la chapelle Saint Jean et le représente en évêque, avec chape, crosse et mitre, et à ses pieds, un petit chariot attelé.
 
Autrefois, il y avait deux pardons : l’un le dimanche suivant la Saint Jean et le grand pardon, le 3e dimanche de septembre.
 
La chapelle du 16 ou 17e siècle était reconnue comme chapelle du manoir de Kervranton appartenant à la famille de Goaffuec alliée aux du Parc.
 
En 1792, vendue comme "bien national", la chapelle, évaluée à 600 Francs, fut donnée à la Fabrique de Guerlesquin, par Dame Marie Jeanne Calvez, veuve de sieur Le Scour, en vertu d’une ordonnance royale du 24 février 1831.
 
Aujourd’hui, elle est en ruines, le toit est tombé en 1893 ; on n’y dit plus la messe depuis 1892. Il en reste cependant une très belle croisée ogivale ; sur les meneaux, on peut voir deux écussons, armes de Pierre Le Rouge, écuyer de la Haye, en Plouégat-Moysan et celles de son épouse Françoise Le Meur, de Kerigonan, vers 1620.
 
  Vestiges de la chapelle Saint Thégonnec


Les pierres des chapelles St Thégonnec et St Trémeur furent vendus, en 1900, à M. LE COAT, propriétaire, pour 200 Francs. Des complications diverses empêchèrent heureusement la démolition des chapelles ; St Thégonnec conservera ses ruines.
 
Non loin de la chapelle, une fontaine dédiée à St Thégonnec, dont l’eau pouvait, dit-on, préserver de la peste et du choléra.
        
     Création site internet Morlaix
   par evernet.fr, agence internet
 
 
Recherche   
Newsletter